Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Bouton10  Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Goog_l10  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

Partagez
 

 Comment seront nos futures frégates ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43858
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 EmptyMer 20 Mai 2020 - 19:03

https://twitter.com/Stoonbrace/status/1263082462105739264

traduction google de l'article :

Citation :
Les nouvelles frégates de la marine pourraient encore être retardées (20.05.2020)

La Haye - La construction des nouvelles M-frégates pour la marine provoque une fois de plus des maux de tête pour la Défense. On ne sait pas quand les navires seront à l'eau.

Il s'agit de la construction de quatre frégates dites polyvalentes (M-) pour la marine néerlandaise et belge. La défense parle avec les deux pays au sujet d' "exigences complexes" concernant "les spécifications, les devis et la durée souhaitée de déploiement des navires".

Selon le calendrier annoncé par le ministre Bijleveld (Défense) peu de temps après son entrée en fonction, les navires auraient dû être à l'eau d'ici 2024. Ce sera au plus tôt en 2025. Le remplacement des M-frégates, cheval de bataille de la Marine royale néerlandaise, avait déjà été sérieusement retardé. À l'origine, les successeurs des navires actuels mis en service dans les années 1990 devaient entrer en service cette année. L'ancien ministre de la Défense Hennis a rompu ce plan en 2013. Pour des raisons de coût, ce serait alors 2024.

Le retard peut affecter les coûts. Les deux M-frégates que notre pays possède encore seront utilisées pendant trente ans jusqu'en 2024, cinq ans de plus que ce pour quoi elles ont été construites. Passer plus de temps en service signifie des coûts de maintenance plus élevés, plus de risques de dysfonctionnements et la perte des armes les plus modernes.

Il est devenu évident l'année dernière que les M-frégates sont l'épine dorsale de la marine. Dans une interview avec un vlogger naval interne, le vice-amiral Rob Kramer a déclaré qu'il échangerait quatre des navires de patrouille armés plus petits et plus faibles contre des frégates. Cela est dû à l'instabilité croissante du monde.

Les Reapers et les uniformes viendront également plus tard

Les frégates ne sont pas les seuls projets d'équipement de défense qui ont été retardés. Des projets connus sur les maux de tête tels que l'arrivée de nouveaux uniformes et combinaisons de combat, des radars et le système de surveillance et de sécurité sont à nouveau retardés. Les Reapers, les gros véhicules aériens sans pilote, sont également livrés un an plus tard que prévu.

Source : telegraaf.nl

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
vince01
Quartier-maître chef
Quartier-maître chef


Nombre de messages : 51
Age : 40
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 16/01/2018

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 EmptyVen 22 Mai 2020 - 10:36

sur le site Marineschepen, ils disent que le contrat sera signé en 2021....par contre l'armement sera conséquents par rapport aux actuelles il me semble, bien que je ne sois pas spécialiste de la chose navale ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 6361
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 EmptyVen 22 Mai 2020 - 10:49

Bonjour Olivier.

Cette situation devient, vraiment, préoccupante…
Chez nous, même s'il y a eu des coupes sombres, dans le budget "Marine ; il semble bien que l'avenir s'éclaircit, un peu…
S'il pouvait en être ainsi, en Belgique.
Croisons les doigts.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43858
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 EmptyLun 25 Mai 2020 - 14:53

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Jenny_18

traduction google de l'article :

Citation :
Remplacement des M-frégates (Belgique et Pays-Bas) (25.05.2020)

A partir de 2025, les Remplaçants des M-frégates devront remplacer les deux M-frégates néerlandaises et les deux M-frégates belges. Les navires doivent pouvoir être utilisés pour différentes tâches, mais ils seront spécialisés dans la lutte contre les sous-marins. La flexibilité et la modularité joueront un rôle important dans la conception.

Comme leurs prédécesseurs, les nouvelles frégates mettent l'accent sur la guerre anti-sous-marine. Cela signifie qu'il y aura beaucoup d'attention pour rendre les navires aussi silencieux que possible (par exemple en termes de propulsion, mais aussi de pompes et autres pièces tournantes). En outre, les navires doivent disposer de capteurs étendus pour détecter les sous-marins sous-marins sous l'eau au moyen de sonars et de périscopes, tels que des systèmes radar et électro-optiques. Et les frégates doivent pouvoir abriter un hélicoptère avec sonar et des torpilles. Étant donné que les navires opèrent souvent seuls (loin du bruit des autres navires), les frégates doivent également être en mesure de bien se défendre contre les attaques aériennes ou maritimes. Dans la pratique, elles sont également utilisées pour toutes sortes d'autres choses, de sorte que les navires doivent être flexibles, ce qui se fait de plus en plus en plaçant des conteneurs à bord avec des installations spéciales telles que des équipements de lutte contre les mines.

Remplacement retardé

La M-frégate la plus ancienne encore en service aux Pays-Bas date de 1993, l'ex-Hr.Ms. Karel Doorman) de 1991. La fin de vie prévue pendant la construction était prévue pour les fregats 25 ans plus tard, soit 2018 et 2016 respectivement. Toutefois, la durée de vie des navires est passée de 25 à 30 ans et, en 2021, la plus anciennes des M-frégates belges atteindra cet objectif, suivi du plus ancien navire néerlandais en 2023.

Lorsque les premiers plans de remplacement ont été élaborés aux Pays-Bas, l'accent a toujours été mis sur 2020 comme année de remplacement des M-frégates. En 2013, le ministre Hennis a toutefois reporté le remplacement des frégates de trois ans. Dans l'exposé des motifs du budget de la défense pour 2016, Hennis a annoncé qu'il reporterait à nouveau le remplacement des M-frégates, mais cette fois d'un an. C'est donc devenu 2024, mais en raison du transfert de la lettre B de 2019 au premier semestre 2020, aura pas pour effet que les navires ne seront pas livrés avant 2025.

Projet Remplacement des M-frégates

La direction du projet d'acquisition du Futur Combatant de Surface est aux mains des Pays-Bas, alors que le remplacement des chasseurs de mines est géré par les belges.

Le remplacement de M-frégates a un démarrage long et lent. La défense et l'industrie sont depuis longtemps engagées dans des études préliminaires. Dès novembre 2013, un modèle a été présenté pour la première fois au public et découvert par hasard par Marineschepen.nl. C'était à l'occasion d'un événement de recrutement technique de la Défense appelé Techbase à Amsterdam-Nord. L'Organisation du matériel de défense (DMO) a ensuite montré un modèle imprimé en 3D de l'une des études. Ce modèle représentait un navire de 146 mètres avec 120 membres d'équipage, des capteurs sur mat haut à l'avant et sur un mat bas à l'arrière, un VLS à 16 cellules pour les missiles et une cale de halage pour un FRISC.

Plus d'un an plus tard, en février 2015, lors du symposium Radarland aux Pays-Bas, les plans concernant le remplacement des M-frégates sont devenus plus clairs. Le DMO et Thales ont levé un coin du voile en montrant que le modèle de novembre 2013 avait été redéveloppé.

Le 16 juin 2016, Marineschepen.nl a signalé que le remplacement des M-frégates était désormais entré dans la phase A. On ne sait pas quand le remplacement est devenu un projet officiel.

En septembre 2016, le nouveau commandant de la division navale belge Wim Robberrecht a annoncé que la Belgique allait acheter des frégates avec les Pays-Bas. La Belgique a budgétisé 1 milliard d'euros. Les Pays-Bas ont réservé 730 millions d'euros pour le moment.

Le 30 novembre 2016, les ministres de la Défense belge et néerlandais ont signé une lettre d'intention sur le développement conjoint d'une nouvelle M-frégate pour les deux marines.

Le 3 mai 2018, avec neuf autres lettres, la lettre A pour le remplacement des M-frégates a été envoyée par le secrétaire d'État à la défens, Barbara Visser. La phase A est ainsi terminée.

La lettre B est attendue en 2020. Cela était initialement prévu pour 2019, mais il a été annoncé lors de la journée du budget 2019 qu'elle était reportée à 2020. Nous pouvons donc nous attendre à la lettre B avant l'été 2020, a déclaré le directeur du DMO le VADM De Waard. En mai 2020, la Défense a officiellement confirmé dans le «Rapport de dérogation 2020» que la mise en service du premier navire était prévue pour 2025, au lieu de 2024. «Dans la phase B, la Défense s'efforce de trouver le meilleur équilibre entre les facteurs de produit, de temps et d'argent, tant pour les Pays-Bas que pour la Belgique. Dans ce projet, l'examen de cet équilibre s'est avéré plus long que prévu, en raison de considérations complexes avec les deux pays concernant les spécifications, les offres et le délai de mise en service des navires, a expliqué la Défense dans le rapport.

Acquisition et construction

Aucun contrat n'a encore été signé pour la construction des navires. On sait que les Pays-Bas (et donc aussi la Belgique) veulent commander les navires à Damen. Les frégates devraient être construites en Roumanie. Ce seront les premières frégates néerlandaises et belges construites en Roumanie. Les «plus jeunes» frégates, les LCF, étaient toujours construites à Vlissingen.

Les exigences

Dans l'article "L'énergie est une arme : en route vers l'efficacité énergétique du navire" dans le Marineblad de septembre 2015, il y avait déjà un certain nombre d'exigences globales qui étaient déjà imposées pour la nouvelle frégate. Il s'agira principalement de la guerre anti-sous-marine (à long terme, dans le monde entier et dans l'ensemble du spectre de la violence) et des tâches secondaires de sécurité maritime. Les navires doivent également pouvoir fournir une assistance maritime et disposer d'une défense solide contre les attaques aériennes, maritimes et terrestres.

Cette défense solide est importante pour les futurs frégates, car la diminution du nombre de navires laisse supposer que les unités doivent opérer en nombre de plus en plus réduit. Ces frégates doivent donc être mieux à même de garantir leur propre protection, car il se peut qu'aucun autre navire ne soit disponible. En outre, pour les navires qui luttent contre le sous-marin, ils opèrent souvent à distance de la structure (et donc dans un environnement plus silencieux) afin d'utiliser au mieux leur sonar et de détecter les sous-marins à plus grande distance.

Enfin, selon les auteurs, les nouvelles frégates disposeront d'un petit équipage de base de 100 places de fonction.

Les armes

Bien que l'accent soit mis sur la sur la guerre anti-sous-marine dans le package "armes et capteurs", les navires seront également dotés d'une protection aérienne solide. Le principal système d'armement dans ce domaine sera le successeur de l'ESSM qui est actuellement en service à bord des frégates de défense aérienne et de commandement. L'Evolved SeaSparrow Missile est un missile antiaérien de moyenne portée, succédant au Nato SeaSparrow. Ce dernier système étant en service à bord des M-frégates actuelles.

Le successeur du SSE est le bloc 2 du SSE et est attendu à partir de 2020. Les Pays-Bas participent également à ce système. Les capteurs sont évidemment essentiels pour les systèmes d'armement, et c'est pourquoi les capteurs du remplaçant des M-frégates sont déjà conçus pour fonctionner avec eux. Le développement de la suite de capteurs intégrés de Thales prend déjà en compte l'ESSM bloc 2. Cette suite de capteurs convient également aux Aster français et Seaceptor britanniques

Les missiles ESSM Block 2 seront lancés verticalement depuis un lanceur VLS encastré dans le pont, situé derrière le canon et devant la passerelle. Le modèle de 2013 disposait d'un VLS à 16 cellules.

S'il appartient à la Belgique, les frégates seront également adaptées pour la défense antimissile balistique (BMD), comprenant des missiles BMD tel que le SM-3.

On ne sait encore rien des autres systèmes d'armes. Bien que les Harpoons néerlandais aient récemment subi une modernisation mineure (ce qui signifie qu'ils peuvent également s'attaquer à des cibles plus petites et plus proches de la côte), et à ​​partir de 2024, toutes les frégates seront équipées d'une nouveau missile de croisière contre les navires et les cibles terrestres.

Dans la lettre A du projet, le remplacement des canons de 127 mm pour les LCF et les canons des nouvelles M-frégates sont mentionnés comme "projets liés". Il n'est pas fait mention des raisons pour lesquelles cela pourrait être dû au fait que le canon de 127 mm serait également une option pour les nouvelles M-fregates.

Une autre nouveauté en développement est l'arme laser. En octobre, le commandant des Forces navales, le LGENMARNS Verkerk, a tweeté que les nouvelles M-frégates auraient un Laser à haute énergie pour contrer, entre autres des objectifs hypersoniques. En 2019, des tests seront effectués avec une arme laser, comme cela s'est avéré être le cas au début de 2017.

Les capteurs

Pour les nouvelles M-frégates, Thales,à Hengelo, développe de nouveaux radars et une nouvelle logique de tir. Le contrat a été signé en décembre 2018. Le nouveau système, appelé Above Water Warfare Suite (AWWS), est la réponse face aux missiles, drones, cyberwarfare et munitions à canon dirigé qui arrivent de plus en plus vite.

Le AWWS est composé de deux radars assemblés et d'un logiciel d'analyse des informations. Cet ensemble doit être relié à de nouveaux systèmes d'armes, comme le ESSM blocK 2. Les nouveaux produits sont composés de radars X et S, dont les données sont fusionnées. En combinant ces radars (S a plus de portée, X peut facilement repérer des petits objectifs à l'horizon), le système doit être en mesure de mieux détecter les menaces futures. Les radars eux-mêmes sont les développements du SMILE, du NS100 et de l'APAR.

En plus du système de gestion du combat (CMS) qui présente les cibles sur des écrans et qui permet de commander les capteurs et les armes, Thales ajoutera un ensemble supplémentaire de cerveaux : une logique de contrôle de tir. Ce programme doit traiter les informations entrantes en quelques millisecondes et trouver des solutions, comme lancer des missiles ou des leurres, ou les brouilleurs. De cette façon, le remplacement de la M-frégate pourra se défendre de manière entièrement automatique.

Le tableau avec ce qui est connu pour le moment :
Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Jenny_17

Source : marineschepen.nl

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
René
Amiral
Amiral
René

Nombre de messages : 7170
Age : 61
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 EmptyLun 25 Mai 2020 - 19:18

Torpilles : probablement Française ou franco-italienne ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43858
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 EmptyLun 25 Mai 2020 - 20:00

@René a écrit:
Torpilles : probablement Française ou franco-italienne ?

Ouai, je pense à la MU-90 franco-italienne mais je ne sais pas indecis

Enfin, j'espère surtout qu'ils prendre toute la suite sonar avec le vds et la traine jap

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futures frégates ?   Comment seront nos futures frégates ? - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment seront nos futures frégates ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: