Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3525
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 3 Déc 2018 - 17:32

.../...

Merci pour ce compte-rendu, Olivier.
A+.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40676
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 4 Déc 2018 - 9:30

https://twitter.com/infobae/status/1069680168195768321

traduction google de l'article :

Citation :
Oscar Aguad déclarera demain devant le Bicameral et les 67 000 photos de l'ARA San Juan arriveront (3.12.2018)

Le ministre de la Défense répondra aux questions des parlementaires et des parents des membres de l'équipage du sous-marin. Le même jour, les images prises au fond de la mer par le navire norvégien Ocean Infinity arriveront du Cap.

Ce mardi matin, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, répondra aux questions des parlementaires et des proches de l’équipage du sous-marin ARA San Juan. Et à la fin de la journée, la juge Marta Yáñez recevra à Ezeiza le matériel photographique - composé de 67 000 photos et vidéos - produit par "Ocean Infinity".

Au-delà du résultat satisfaisant de l'opération de recherche des restes de l'ARA San Juan de la société américaine engagée par la marine argentine, les eaux entourant la tragédie du navire militaire argentin, loin d'être apaisantes, loin d'être apaisées, sont présentées chaque fois plus turbulentes.

Dans ce que de nombreux observateurs qualifient d'attaque personnelle contre l'actuel chef du ministère de la défense, selon la Commission bicamérale, le ministre sera tenu de répondre aux questions relatives au prétendu retard dans le recrutement d'une expédition de recherche pour retrouver le sous-marin, les conclusions du comité des sous-mariniers qui ont enquêté sur les causes possibles de la tragédie, les mesures adoptées pour protéger les restes du navire, les possibilités techniques et économiques de ramener le San Juan à la surface et la poursuite récente de quatre militaires ordonnée par le juge fédéral Marcelo Martínez de Georgi.

Après la découverte du navire, la majorité des familles installées temporairement à Mar del Plata sont rentrées chez elles. Seul un petit groupe de parents reste dans la station balnéaire pour effectuer les opérations liées au décès de leurs proches. Cela se traduira par une faible présence d'eux dans l'enceinte.

De la Défense, tout est préparé pour donner des réponses à chacune des propositions des différents législateurs. "Tout a été fait dans le respect de la réglementation en vigueur en matière d'embauche, de services requis par des sociétés étrangères, de demande de localisation et d'identification de l'épave, et non de recherche de la vie, toutes les démarches administratives nécessaires ont donc dû être accomplies ", remarquent-ils.

Lorsque Infobae a demandé au ministère de la Défense d’expliquer le traitement de quatre officiers du ministère, au sujet d’allégations d’irrégularités commises lors de la première tentative d’embauche des tâches qui incombaient ensuite à "Ocean Infinity", ils ont indiqué: "Tout d’abord, cela correspond au fait que précisément qu'ils ne sont pas des agents publics, du moins qu'ils ne sont pas dans le sens donné traditionnellement à ces mots. Les membres du comité d'évaluation des différentes offres présentées au mois d'avril 2018 (il y en avait neuf au total) sont des militaires dans les activités que les différentes forces armées affectent temporairement au ministère, elles ne font pas partie de la direction et sont plus proches de la fonction publique que des fonctionnaires. "

Aux yeux des plus hautes autorités de la défense, ces officiers ont commis une erreur administrative résultant des pressions énormes qui ont entouré l'ensemble du processus de candidature et du subtil "piège" de la société espagnole "Igeotest" SL. Comme vous vous en souvenez, la firme enregistrée avec un numéro CUIT espagnol et, au cours du processus, l’a changé en une autre firme au nom presque identique, avec la raison apparente d’éviter une contestation éventuelle, car elle avait initialement déposé dans un registre en concours préventif de créanciers.

"Cette commission d'évaluation n'émet aucun avis contraignant et, alertée par la dénonciation déposée par l'une des plaignante, nous avons lancé un processus de révision qui a abouti au rejet de l'appel d'offres par les autorités de l'Office national des contrats, avant même que n'agisse la justice. Il n'y a eu aucun préjudice pour l'État national et les mécanismes de contrôle interne ont fonctionné ", ont déclaré les responsables consultés par Infobae.

Quelques heures après la fin de la réunion entre Aguad et les législateurs à l'auditorium du Sénat de la Nation, l'action sera transférée à l'aéroport international d'Ezeiza.

Vers 22h et en arrivant du Cap, arriveront les trois officiers de la marine argentine qui apportent avec eux les 67 000 images et vidéos prises du navire Seabed Constructor autour de la coque coulée de l'ARA San Juan. Luis Tagliapietra, José Luis Castillo et Fernando Arjona (famille de sous-mariniers embarqués en qualité d’observateurs) arrivent également sur le même vol.

Situés pratiquement dans la manche de sortie de l'avion, ils seront attendus par le juge fédéral de Caleta Olivia Marta Yañez. L’intention du magistrat est de prendre immédiatement le contrôle du matériel photographique qui est traité par le capitaine Hector Alonso, membre de la commission de la marine qui rentre dans le pays, sera traité comme une "valise diplomatique".

L'opération de transfert

À peine deux minutes après 13 h (heure de l’Afrique du Sud) et après une demi-heure de retard environ, il a décollé de Cape Town le vol QR 1370 (Qatar Airlines). Parmi les six Argentins, il était possible de distinguer clairement l'officier de marine qui transportait un sac scellé dans lequel trois enveloppes scellées étaient placées sous les yeux des parents qui avaient officié en tant qu'observateurs.

Quelques minutes auparavant, le personnel diplomatique argentin avait mis en place toutes les procédures douanières et policières nécessaires pour garantir la chaîne de traçabilité. La valise et son transporteur ont été escortés du port à l'aéroport par du personnel diplomatique et des autorités de police locales. Une fois dans la base aérienne, les responsables de la chancellerie argentine ont accompagné les Argentins jusqu'à leur entrée dans l'avion.

L’attaché de la défense au Cap, le capitaine Gonzalo Prieto, et le consul Pablo Graziano étaient chargés de toutes les coordinations. Le sac n'a pas passé par les scanners de sécurité et des agents identiques sont prévus pour le vol de retour à Doha (Qatar).

"Personne, au ministère de la Défense ou dans la marine, ne peut avoir accès au matériel." C’est là l’ordre catégorique que le juge Yáñez a donné la semaine dernière à titre personnel à Oscar Aguad et au vice-amiral Villán, chef de la marine nationale.

À partir de là, toutes les attentes se porteront sur le travail du magistrat qui, avec une équipe d’experts des différentes spécialités navales impliquées dans ce type d’accident, tentera de faire la lumière sur ce qui s’est passé à bord du San Juan localiser avec précision les différents degrés de responsabilité qui pourraient correspondre aux commandements navals liés au fonctionnement du sous-marin.

La quantité de preuves que le magistrat a jusqu'à présent est abondante et ce qui est fourni par le constructeur des fonds marins est fondamental pour parvenir à une résolution judiciaire précise, indiquent les proches de la cause.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3525
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 4 Déc 2018 - 18:41

Bonsoir et merci, Olivier.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
lebon
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4712
Age : 78
Localisation : Pont-à-Celles
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 4 Déc 2018 - 21:10

super super
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40676
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 5 Déc 2018 - 8:56

https://twitter.com/clarincom/status/1070070524569636864

traduction google de l'article :

Citation :
Commission bicamérale : Oscar Aguad a affirmé que dans le naufrage de l'ARA San Juan, il y avait des fautes communes et qu'il n'aurait pas dû s'immerger (4.12.2018)

Le ministre a maintenu que l'équipage n'avait pas reçu les instructions correctes pour faire face à l'incendie provoqué par la prise d'eau. Il a également rendu responsable de la réparation à temps partiel dans la gestion K.

Le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a déclaré devant la Commission bicamérale du Congrès que les principales hypothèses concernant le naufrage du sous-marin ARA San Juan sont les carences de la "modernisation à mi-vie" qui avait été établie pendant le Kirchnerisme et les "échecs". "Cela s'est produit au moment de l'incendie dans le sous-marin, lorsque le capitaine de la frégate Pedro Fernandez a ordonné de le submerger.

Il a également fait savoir, dans la partie secrète de sa déclaration, que les autorités de la base navale de Puerto Belgrano n’avaient pas transmis à l’équipage du sous-marin les ordres corrects pour faire face à l’incendie qui avait été provoqué par l’entrée d’eau et conduit à l’implosion fatale.

Le responsable gouvernemental de Mauricio Macri a répondu aux nombreuses questions des proches des 44 victimes de l'ARA San Juan, spécialement invités à la réunion de la Commission bicamérale.

"On sait qu'il y a eu une implosion, car les enregistrements des sismographes montrent une anomalie hydroacoustique, qui ne pourrait être qu'une implosion", a déclaré Aguad à la demande de Yolanda Mendiola, mère du caporal Leandro Cisneros.

Le ministre a ajouté que de nombreuses fausses hypothèses avaient été avancées, telles que l'ARA San Juan aurait été torpillé par un sous-marin anglais ou attaqué par un bateau de pêche chinois.

"Nous avons fait un test avec TNT et le son est très différent de l'implosion, le sous-marin avait une orientation et, deux heures après la dernière communication, les sismographes ont détecté une implosion, il est très probable que la prise d'eau et l'incendie provoqué pour le court-circuit dans le balcon des batteries de roue n'ont pas été contrôlés ", ce qui a provoqué l'implosion, a déclaré le ministre Aguad.

Avant les questions des législateurs, le ministre a assuré que si à ce moment de l'incendie du sous-marin, ceux qui étaient en charge de l'ARA San Juan "auraient remarqué la gravité de la situation, ils n'auraient pas ordonné de le submerger", car cela a provoqué l'implosion. "Il y a des défauts techniques, mais il y a toujours des défaillances humaines et elles se sont produites", a déclaré Aguad.

À 12 h 30, le ministre a commencé son exposition dans le hall d'Illia du Sénat de la Nation, en présence de 20 membres des familles de l'équipage de l'ARA de San Juan. Et après 16h45, la séance a cessé d’être publique et a été réservée, le ministre ayant demandé à cette condition de présenter le rapport "secret", préparé par des experts convoqués par le ministère de la Défense, sur les causes qui auraient pu causer la disparition et le naufrage du sous-marin.

"Je suis ici pour vous informer de la manière dont la recherche du sous-marin a été effectuée et pour essayer de voir quelles sont les causes du naufrage du sous-marin. Je viens exposer à la commission les causes possibles du naufrage de l'ARA San Juan ", a déclaré Aguad.
Et c'était exhaustif: "Je me suis engagé à trouver le sous-marin. Nous trouvons mal qu’il en pèse certains. Il semble que certains ne l'aient pas remarqué. Nous croyons que nous avons les causes. La justice doit enquêter. "

La réparation à mi-vie du sous-marin, mentionnée par Aguad, a été réalisée entre 2008 et 2014, lorsque 625 dispositions ont été prises dans les ateliers de Tandanor et Almirante Storni. Là, le sous-marin a été coupé au centre, le matériel de production a été réparé, les moteurs ont été changés et les 960 batteries ont été réparées, entre autres arrangements.

L'ancien ministre de la Défense et député kirchnériste, Nilda Garré, a démenti l'accusation d'Aguad et affirmé que cette réparation n'avait rien à voir avec le naufrage du sous-marin, car elle avait été réalisée "avec une qualité telle que la coque résistait aux 900 mètres de profondeur".

"J'ai l'impression qu'ils ne veulent pas savoir quelles sont les causes pour lesquelles ARA San Juan a fait naufrage et qui en sont responsables", a répondu Aguad. Et il a ajouté, en référence à Garré: "Si vous assistez à la réunion réservée, je pourrai émettre l'hypothèse que les spécialistes soulèvent à propos du naufrage de l'ARA San Juan".

Enfin, Aguad a déclaré que "le renflouage du sous-marin" découvert le 17 novembre est technologiquement impossible à l'heure actuelle.

Il est apparu que, lors de la réunion réservée, le ministre avait affirmé que les responsables de la marine qui avaient reçu l'information n'évaluaient pas correctement la situation grave dans laquelle se trouvait le sous-marin, car les ordres qui le conduisaient ne leur permettaient pas de résoudre le problème.

Il a donné l'exemple de ce qui s'est passé en 1995 lors d'un incendie de batterie similaire dans le même sous-marin.

Il a fallu deux jours pour l'éteindre, ce qui, dans une situation similaire, a dû être résolu différemment car ils n'allaient pas le résoudre en lui ordonnant de s'immerger. Il a mis l'axe dans la responsabilité partagée avec les autorités de la base de Puerto Belgrano.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3525
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 5 Déc 2018 - 9:44

.../...

Bonjour Olivier.

Curieux cet ordre de s'immerger...
Sinon rien de bien nouveau.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40676
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 10 Déc 2018 - 12:37

Les AUV d'Ocean Infinity repartent vers l'Antarctique  Smilie 29

https://twitter.com/Ocean__Infinity/status/1072086856626565121

traduction google de l'article :

Citation :
Ocean Infinity prend en charge l'expédition en mer de Weddell (10.12.2018)

La technologie d'Ocean Infinity va jouer un rôle essentiel dans une grande expédition scientifique internationale en Antarctique et constituer une source potentielle de recherche pour l’endurance de Shackleton.

Ocean Infinity, la société d'exploration de fonds marins et d'exploration océanique de la prochaine génération, est heureuse d'annoncer qu'elle apporte son soutien à The Weddell Sea Expedition, qui fournira de nouvelles informations scientifiques dans l'une des régions les plus froides et les plus isolées du monde.

L’expérience est centrée sur l’investigation scientifique du plateau de glace Larsen C dans la mer de Weddell. Ocean Infinity fournira les technologies de véhicules sous-marins autonomes (AUV) et de véhicules sous-marins télécommandés (ROV) qui permettront de mesurer une gamme de paramètres physiques et biologiques importants sous la banquise et la banquise. Les données collectées fourniront des informations sur les systèmes biologiques peu étudiés de cet environnement extrême et, avec les mesures effectuées au-dessus des glaces, contribueront à la compréhension des conditions des glaces de mer dans la mer de Weddell et de leurs implications pour les courants océaniques et le changement climatique.

Le SA Agulhas II, l'un des navires de recherche polaire les plus grands et les plus modernes au monde, a été spécialement configuré pour fournir la plate-forme d'exploitation des AUV et du ROV ultramodernes d'Ocean Infinity, ainsi que des carottes de sédiment marin, systèmes d'échantillonnage d'eau de mer et drones aéroportés.

En fonction de la glace

En outre, il est prévu d’utiliser les AUV et le ROV à la recherche de l’épave du navire Endurance de Sir Ernest Shackleton, écrasé par la banquise et coulé dans la mer de Weddell en 1915.

Oliver Plunkett, PDG d’Ocean Infinity, a déclaré:

«Nous sommes ravis de soutenir l’expédition de Weddell Sea et d’utiliser notre technologie innovante pour rassembler des informations plus essentielles sur le changement climatique dans le cadre des études les plus détaillées et les plus avancées jamais menées sur l’état de la banquise. L'expédition reste prudente quant à sa capacité à se rendre sur le site de l'épave d'Endurance, compte tenu des conditions de la glace de mer, mais la possibilité de capturer des images d'un navire aussi emblématique et significatif qu'Endurance ajoute un historique passionnant.

Dimension orique à ce qui est avant tout une expédition scientifique.»

Le Dr John Shears, géographe polaire et spécialiste de l'environnement, qui dirige l'expédition, a déclaré:

«C'est la première fois qu'une expédition de cette envergure utilisera une technologie aussi avancée pour explorer et explorer l'un des endroits les plus reculés et les moins étudiés de notre planète. En réunissant un groupe de glaciologues, de biologistes marins, d’océanographes et d’archéologues marins de renommée mondiale à bord du navire Agulhas II, nous pourrons obtenir des données scientifiques inestimables sur la région et améliorer la compréhension de la mer de Weddell par le monde.»

Source : oceaninfinity.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3525
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 10 Déc 2018 - 17:14

Bonjour Olivier.

Pas mal, pas, mal ; même si cela "couvait" depuis quelques temps.
Il faut dire que la renommée acquise, grâce à l'affaire du "San Juan", a du accélérer les choses.
Et bien voilà un autre aventure, moins dramatique que l'autre, que nous allons pouvoir suivre avec plaisir.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40676
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 11 Déc 2018 - 12:22

Pffffff... on n'est pas encore sorti de l'auberge, la juge n'a pas encore su ouvrir le moindre fichier des photos  crie  

https://twitter.com/PortalDiarioAR/status/1072238805267079168

traduction google de l'article :

Citation :
Sous-marin ARA San Juan: ils ne peuvent toujours pas voir les 67.000 photos (10.12.2018)

Au tribunal de Caleta Olivia, ils doivent résoudre des problèmes techniques. Ce mardi, les quatre premières familles vont témoigner.

Dans quelques jours, cela fera un mois que le navire Seabed Constructor, de la société Ocean Infinity, a trouvé le sous-marin ARA San Juan et a enregistré 67 000 images dans les profondeurs de l’Atlantique. Ce sont des photos qui seront utilisées pour reconstruire l'état du navire au sol, supposé dans un modèle 3D, comme annoncé.

Mercredi dernier, la juge en charge de l'enquête, Marta Yáñez, avait déjà pris possession de ces images, qui étaient arrivées par avion d'Afrique du Sud, après que le navire ait été amarré dans le port de Cape Town. Les photos se trouvent maintenant dans les locaux de la cour fédérale de Caleta Olivia. Cependant, elles n'ont pas encore été visualisées: elles sont sur trois disques durs contenant 20 téraoctets d'informations.

Yañez a expliqué à Clarín qu'il lui fallait d'abord résoudre certains problèmes techniques avant de pouvoir ouvrir les fichiers. C'est un très gros volume d'informations. "L’idée est de changer le serveur du tribunal et d’en mettre un exclusivement pour les images auxquelles je suis la seule à avoir accès, pour une question de sécurité", a déclaré le magistrat.

Deux aspects jouent simultanément: l'un est le poids des images; vous avez donc besoin d'un logiciel capable de prendre en charge ces informations en haute définition; l'autre est la garantie que les photos ne seront vues que par la juge Yañez, afin que le contenu ne circule pas. C'était une demande spéciale des parents.

Un peu plus d'un an après le naufrage de l'ARA San Juan, plus de 80 personnes, principalement liées à la marine, ont déjà témoigné dans cette affaire. Mais une procédure en suspens est le témoignage des parents des 44 membres de l’équipage décédés dans la tragédie. Yáñez commencera précisément ce mardi pour recueillir leur témoignage. Ce sera au tour des quatre premières familles.

De ces témoignages pourraient découler des éléments permettant de déterminer les causes du naufrage du sous-marin. Jusqu'à présent, il y a des indications sur ce qui aurait pu se passer: la défaillance d'une valve dans le snorkel du navire avec l'entrée d'eau provoquant un incendie dans les batteries. Cet accident aurait été le début de la fin.

Une des questions à laquelle il faudra répondre dans les mois à venir est de savoir si cet épisode était un événement isolé ou avait une histoire, c'est-à-dire si des incidents de ce type avaient déjà été enregistrés dans le passé. En ce sens, la voix des proches peut être un élément qui aide à reconstruire cette histoire.

"Jusqu'à présent, j'ai préféré respecter la douleur", avait déclaré à ce journal, quelques heures après la découverte du sous-marin, à 907 mètres de profondeur et à 500 km de Comodoro Rivadavia. Elle faisait allusion à la douleur des parents qui, maintenant, avec la certitude que les restes de leurs proches restent là, peuvent commencer à apporter ce qu'ils savent pour que Justice puisse agir.

Le 27 novembre, la juge a tenu une téléconférence depuis Caleta Olivia avec des parents qui se trouvaient à Mar del Plata. Là-bas, beaucoup ont prétendu pouvoir voir plus que les trois photos diffusées jusqu'à présent. Et ils ont exigé que l'ARA San Juan soit renfloué. Jusqu'ici, Yáñez n'a pas exclu cette possibilité, mais le gouvernement n'envisage pas cette possibilité et espère que la reconstitution en 3D pourra être une bonne source de réponses.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 11 Déc 2018 - 21:32

Bonsoir Xavier

Hier, tu as écrit cette phrase qui m’a fait sourire super

Eh bien voilà une autre aventure, moins dramatique que l'autre, que nous allons pouvoir suivre avec plaisir.

Le blème – et je m’en suis rendu compte après avoir consulté Wikipédia (évidemment) ! - c’est que pour pouvoir suivre cette nouvelle aventures avec plaisir, il y a en effet des prérequis et, entre autre, arriver à piger :

- la « circulation thermohaline »
- la « meridional overturning circulation (ou MOC)
- l’unité de mesure « Sverdrup (sic !)
- la « circulation méridienne de retournement atlantique » (AMOC)
- et, plus simplement sifflotte , le « modèle à boîte de retournement de Stommel » !

Autant te dire que pour ma part, je déclare forfait pleure : suis pas maso No et j’ai plus assez d’espace libre sur mon disque dur perso indecis !

Bon, reste l’Endurance, mais c’est moins prenant que le San Juan !

Ironie amicale, tu l’as bien compris !

Paul
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 11 Déc 2018 - 21:47

Bonsoir Olivier,

Rien à faire, il n'y a PAS UN SEUL épisode de ce feuilleton qui se soit déroulé sans problèmes de toute sorte.
On SAIT que ces photos tant espérés vont arriver et RIEN n'est prêt pour les recevoir !

A part ça, la juge, c'est un caractère (je la soupçonne même d’être un peu "caractérielle") !
Il est vrai qu'elle a sans-doute toutes les raisons de vouloir éviter la moindre ingérence dans son enquête.

Bonne veille.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: