www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Bouton10  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Goog_l10  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Multicuiseur Intelligent Moulinex COOKEO+ Gourmet CE852900
179.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyMar 9 Juil 2019 - 15:12



...
Et donc que va-t-il se passer ? Entre maintenant et 2024, date de
livraison du premier navire, plusieurs choses vont se passer.

En premier lieu, la transition de l’actuelle capacité vers la future va
être mise en place au sein de la Marine. Pour se faire, des
spécialistes de tous les services, et le contractant, seront appelés à
jouer un rôle. Il s’agira de passer en douceur d’un concept centré sur
la plateforme (déploiement, entretien, armement) à un concept
centré sur les systèmes d’armes – les drones (déploiement,
entretien, effectivité). Les défis seront importants car les capacités
devront se côtoyer pendant quelques années …

En second lieu l’infrastructure devra également s’adapter à la
nouvelle capacité (tant pour le matériel, que pour le personnel) et
l’ancienne capacité devra être soutenue. Il est évident que l’industrie
jouera un rôle de plus en plus prépondérant, non comme
subordonné mais comme partenaire.

Finalement et tout aussi important, le personnel devra être formé à
l’utilisation des plateformes et des drones. De nouvelles doctrines et
procédures devront être écrites et validées, tant en matière
d’utilisation qu’en matière d’entretien et de soutien.

Cette transition doit être en place d’ici 2024, moment où la marine
verra un nouveau fleuron entrer dans sa flotte.

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 9:28


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyVen 22 Nov 2019 - 11:36


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyLun 25 Nov 2019 - 19:57

Vendredi dernier, test réussi du système MCM-LARS (système de mise à l'eau et de récupération des drones) dans des conditions de mer 5 en présence de la marine belge et néerlandaise, et des concepteurs du système

https://twitter.com/navalgroup_NL/status/1198995657584979968

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyVen 29 Nov 2019 - 12:57

https://twitter.com/BelgiumNavRob/status/1200369684215939074

Citation :
Première mondiale : Naval Group termine avec succès les essais de son système de lancement et de récupération jusqu’à y compris l’état de mer OTAN 5/6 au Maritime Research Institute Netherlands (MARIN) (29/11/2019)

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Lars1010

Naval Group a réussi 100% des tests de récupération de l’Inspector 125 d’ECA Group jusqu’à y compris un état de mer 5/6 en utilisant son système de lancement et de récupération dans les installations d’essai de MARIN (Wageningen – Pays-Bas).

Dans les installations de son partenaire néerlandais MARIN, des officiers belges et néerlandais ont assisté au succès des tests de lancement et récupération des USV à l’aide du système de lancement et récupération (Launch and Recovery System – LARS) de Naval Group. Les essais ont été effectués jusqu’à y compris un état de mer 5/6 (hauteur des vagues : 4m) et avec des vagues venant de toutes les directions, y compris dans le cas le plus défavorable de mer arrière.

Cette première mondiale démontre que le concept de lancement et de récupération développé par Naval Group est la solution adaptée pour opérer des drones en toute sécurité dans des environnements maritimes sévères. Naval Group démontre ainsi son expertise et qualifie son système, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités pour les marines devant opérer des USV en mer dans des conditions difficiles.

Le bateau-mère de Naval Group possède un LARS bâbord et un LARS tribord, situés légèrement en arrière du milieu du navire, près de son centre de gravité. Chaque LARS se compose d’un bossoir de type portique basculant sur le côté du navire et d’un berceau flottant pouvant accueillir un drone de 18 tonnes. Il permet le lancement simultané de deux USV avec une sécurité maximale. Dans le cadre du programme de lutte contre les mines (rMCM) belgo-néerlandais, conduit par Belgium Naval & Robotics – un consortium Naval Group et ECA Group- ils seront utilisés pour mettre en oeuvre deux Inspector 125 d’ECA Group.

« Ce succès est une étape importante dans le programme et dans la mise en place d’une nouvelle façon de mener nos activités de déminage qui sera plus efficace et plus sûre pour nos équipages », a déclaré Claude Bultot, le directeur de programme belge. « Nous attendons avec impatience les prochaines étapes de ce programme mené avec la marine néerlandaise et nos partenaires industriels de Naval Group et ECA Group.»

Ces essais font partie d’une série menés dans le cadre du programme rMCM BE/NL. En août 2019, les premiers essais en bassin de la coque et du système de propulsion du navire ont été effectués dans des installations MARIN avec la même maquette à l’échelle et dans des conditions de mer calme. L’objectif premier était de confirmer et d’affiner les prévisions calculées de la dynamique des fluides pour la vitesse et de valider l’efficacité globale de la traînée de la coque et des hélices. Le deuxième objectif était d’évaluer les interactions entre la coque et le système de propulsion afin d’estimer la puissance de propulsion totale du navire. La prochaine série d’essais aura lieu en février 2020 et évaluera les aspects dynamiques du traitement des berceaux.

Le contrat de douze chasseurs de mines pour les marines belge et néerlandaise durera plus de dix ans. Après une période de conception de trois ans, Belgium Naval & Robotics passera à la phase de production de ces navires et systèmes de drones, avec une première livraison prévue en 2024. Six navires seront livrés à la marine belge et six à la marine néerlandaise ; tous sont équipés de systèmes complets de drones (toolboxes) contenant au total plus d’une centaine de drones sous-marins, de surface et aériens entièrement dédiés à la chasse aux mines.

Source: belgium-naval-and-robotics.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 7195
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyDim 1 Déc 2019 - 9:54

…/.

super

Bonjour et merci, Olivier.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyJeu 5 Déc 2019 - 13:02

Voici le modèle de drone qui équipera les futurs navires MCM :

https://twitter.com/UMSSkeldar/status/1202550720807002113

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyJeu 5 Déc 2019 - 19:00

https://twitter.com/marineschepen/status/1202625898450698241

Citation :
Intérêt international pour les nouveaux navires, de lutte contre les mines, belges et néerlandais (5/12/2019)

Les nouveaux navires de lutte contre les mines en cours de développement pour la Belgique et les Pays-Bas attirent déjà l'attention dans de nombreux pays. C’est ce que dit le PDG de Naval Group dans une interview avec Marineschepen.nl. Cet intérêt est un signal positif pour le Mijnendienst et, bien entendu, une merveilleuse perspective pour les constructeurs Naval Group et ECA.

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Like-210
Vue latérale du futur navire de lutte contre les mines belgo-néerlandais. Les capteurs, radars et autres systèmes visibles servent à des fins d’illustration. Les appels d’offres pour tous ces composants (et bien d’autres encore) ne font que commencer. Et cela signifie que les entreprises néerlandaises ont encore une chance de "s'engager" dans le projet. (Image: Belgium Naval & Robotics)

Au cours d'une réunion très fréquentée qui s'est tenue la semaine dernière dans un local de l'ancien navire de croisière SS Rotterdam, il s'agissait bien entendu principalement de parler du programme de remplacement des sous-marins néerlandais. Avec le partenaire néerlandais IHC, Naval Group semble être bien dans la course avec une confiance croissante. Par exemple, Dick Zandee, employé de Clingendael, qui n’était pas très convaincu de l’importance du remplacement des sous-marins, a exprimé sa préférence pour les Français dans un article de EenVandaag.

Mais dans le domaine des navires de lutte contre les mines (MCMV), l’avenir est vraiment prometteur pour le Naval Group. Cela est apparu clairement lors du discours prononcé par le directeur général Hervé Guillou lors de la réception. Et Guillou l'a répété un jour plus tard dans une interview accordée à Marineschepen.nl.

Des années de recherche

Pendant longtemps, le monde de la lutte contre les mines a été grossièrement divisé en deux parties: le dragage des mines et la chasse aux mines. Un dragueur de mines rend les mines inoffensives en remorquant derrière le navire un système de dragage des mines. Le chasseur de mines, qui a été inventé plus tard, lui il traque les mines avec un sonar placé sous le navire et ensuite il les fait détruire par un robot filo-guidé ou des plongeurs.

Cependant, ces deux méthodes ont en commun que le vaisseau mère se rapproche très près des mines. Et c’est un grand risque, de plus, le déminage se déroule très lentement.

Tous les pays dotés de dragueurs/chasseurs de mines ont rencontré ces problèmes. Mais la solution ne semblait pas être là. Après des décennies de discussions, de tests et de recherches, les services de lutte contre les mines (Mijnendienst) néerlandais et belges ont pris une décision importante il y a quelques années. Ils ont choisi le concept de confrontation et ont décrit comment ils le voyaient. En termes simples, le vaisseau-mère reste en dehors de la menace des mines et une variété de drones (volants, volants) font le sale boulot.

Étant donné que les deux services de lutte contre les mines jouissent d'une excellente réputation sur la scène internationale et que l'école de lutte contre les mines de l'OTAN éEGERMIN" est située à Ostende en Belgique, ce choix a pris du poids.

Mis sous les projecteurs à l'étranger

Belgium Naval & Robotics, le consortium des sociétés françaises Naval Group et ECA, a maintenant l’honneur de concrétiser ce concept. Ils avaient auparavant remporté l'appel d'offres entre plusieurs consortiums dans lesquels figuraient celui avec Damen, Thales et Saab.

Cette victoire procure non seulement un travail direct à Naval Group, mais en tant que premier constructeur, bien plus encore: "Les navires de lutte contre les mines belges et néerlandais sont les premiers d'une nouvelle génération", a déclaré Guillou. "C'est pourquoi ce projet est extrêmement important pour la Belgique et les Pays-Bas, ainsi que pour Naval Group."

Guillou: "De nombreux pays ont manifesté leur intérêt pour ce projet de nouveaux navires MCM. À ce jour, il s'agit de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Australie, des Émirats arabes unis, d'Oman et de la communauté de l'OTAN".

La prochaine étape pour Belgium Naval & Robotics est bien sûr de capitaliser sur ces opportunités et de devenir le leader mondial du marché dans le domaine des navires de déminage. Mais il y a plus, plus tôt cette semaine, Marineschepen.nl a parlé du système de lancement et d’embarquement des navires sans équipage, le LARS. Ce système a été testé avec succès chez MARIN à Wageningen. "Naval Group a démontré son expertise et validé son système LARS. Cela a permis aux navires de pouvoir fonctionner dans des conditions de mer difficiles avec un USV [bateau sans équipage, JK]", écrit le communiqué de presse de Belgium Naval & Robotics.

Ces retombées offrent également d’énormes possibilités, car de plus en plus de pays souhaitent également utiliser des USV's provenant d’autres navires (frégates, navires de relevé hydrographique, etc.). C'est possible, mais il manquait justement un système de lancement et de récupération (LARS) adapté.

Les entreprises hollandaises pourraient peut-être monter dans l'ascenseur avec les Français

Les (anciens) concurrents voient avec tristesse le succès de Naval Group. Selon la Défense, Belgium Naval & Robotics a obtenu le meilleur score, mais a également offert 10% de moins que les autres partis. Un employé qui travaille pour l’un de ces concurrents a récemment soupiré : "Nous aurions dû proposer les navires de lutte contre les mines à prix coûtant, ou même à perte. Nous l'aurions récupéré deux fois plus tard."

Bien que des accords aient été conclus concernant des fonds qui doivent être réinjectés dans l'économie belge, ils ne l'ont pas été pour les Pays-Bas. (Tout comme il n'a pas été décidé à l'avance que l'industrie belge devrait jouer un rôle dans les nouvelles frégates.) Mais pour ce qui est de Guillou, les sociétés néerlandaises ne doivent pas rester à l'écart. Eux aussi ont la chance de profiter du succès français.

Les navires que la Belgique et les Pays-Bas ont commandés à Belgium Naval & Robotics au début de cette année n'étaient à l'époque que des croquis. Ce n’est qu’après la signature du contrat que la phase de conception a commencé et que de nombreux fournisseurs doivent être engagés. Il s'agit de fournisseurs de systèmes d'extinction d'incendie, de systèmes de gestion des plateformes, de radars, etc. C'est un parcours qui a commencé la semaine dernière.

Étant donné les opportunités internationales, de nombreuses entreprises veulent naturellement, au propre comme au figuré, embarquer à bord. Cependant, cela ne serra pas simple. Guillou: "L'industrie néerlandaise est également invitée à participer à ces appels d'offres. Mais ils doivent bien entendu tenir compte de la forte concurrence."

Source: marineschepen.nl

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
René
Amiral
Amiral
René

Nombre de messages : 7356
Age : 62
Localisation : Trazegnies
Date d'inscription : 23/12/2010

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyJeu 5 Déc 2019 - 20:27

super super   Je suis convaincu  que notre choix est bon.

j'ai d' ailleurs toujours aimé le système troika allemand en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyJeu 5 Déc 2019 - 20:36

Pour résumer l'article de Marineschepen ci-dessus, la semaine dernière, Naval Group a validé son système de mise à l'eau et de récupération de drone (LARS) avec l'état de la mer allant jusqu'à 5. Les tests ont été effectué et réussis dans les installations de la société MARIN aux Pays-Bas. Cela veut dire que Naval Group est le premier constructeur naval a disposer d'un LARS validé pour la mise à l'eau et la récupération d'un drone (USV) dans une mer difficile. Et donc, grâce à ce contrat belgo-néerlandais, Naval Group espère devenir un leader mondial dans la construction de bateaux-mère pour la lutte contre les mines ! Et pour ce qui est des néerlandais, qui n'ont rien reçu dans ce programme pour l'instant, ils espèrent encore pouvoir décrocher l'un ou l'autre contrats comme par exemple pour ce qui est des moyens de détection en surface (radar) via Thales Netherlands...

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 2019-210
Le LARS en action. Manipulation en toute sécurité de l'USV jusqu'à l'état de la mer 5.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyVen 6 Déc 2019 - 8:57

Retour en 2017.  Le groupe ECA a démontré son expertise dans le domaine des #drones naval & sa capacité à effectuer des missions de déminage en mer du nord avec la Belgian Navy. Un essai en mer couronné de succès et récompensé par un important contrat pour le système #mcm sans équipage UMIS :

https://twitter.com/ECA_Group/status/1202608314963701760

PS: ce qui est cocasse, si vous vous souvenez, lors des tests à Zeebrugge en 2017, l'USV du groupe ECA était tombé en panne et n'avait pas pu terminer les tests !

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyVen 6 Déc 2019 - 13:17

Une belle vue arrière complète du MCMV  tete marin  

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Mmppoo10

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyLun 9 Déc 2019 - 11:11

Bonjour à tous, même si on sait maintenant que le plus gros problème pour notre marine sera de recruter et de former à temps les futurs équipages des nouveaux navires MCM, le programme continue sa progression, et en ce moment nous sommes entré dans la phase des choix définitifs pour tous les équipements qui seront installés sur les futurs navires (tel que les radars, les capteurs, l'armement, etc...) puisqu'au départ, Naval Group a équipé son projet avec ses propres choix de matériel, et donc maintenant que la compétition est terminée, les sociétés (majoritairement belges) qui étaient associées aux deux projets qui n'ont pas été retenu (celui de Damen et celui des Chantiers de l'Atlantique) vont maintenant tout faire pour pouvoir monter dans le projet de Naval Group  jap

Et un des "gros" équipementiers qui va (je le pense) très probablement rejoindre le projet de navire MCM de Naval Group, c'est la société THALES (qui est implantée en Belgique et aux Pays-bas) avec ses systèmes de radar et capteurs ultra-modernes !?

Lors de l'appel d'offres, Thales était associé au projet "Sea Naval Solutions" des Chantiers de l'Atlantique et du réparateur de navires anversois EDR, et pour ce projet Thales fournissait toute l'électronique du navire, c'est à dire tout ce ce qui concerne la chasse aux mines (drones, sonar, consoles dans le cic, etc...) et tout les radar et les capteur du navire, ainsi que le système de combat du navire, bref Thales fournissait tout !

Et donc, si Thales revient dans le projet, cette fois ce ne sera plus pour les systèmes de chasse aux mines mais pour pour les radar et les capteurs de tir comme ceux qu'ils proposait pour le projet "Sea Naval Solutions" :

Pour la surveillance "air & surface", le radar NS50 (Short to medium range AESA air & surface surveillance radar) produit par Thales Nederland (ex Hollandse Signaalapparaten) ainsi que le système optronique de contrôle de tir MIRADOR :

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Seanav23

Pour l'instant, le radar de surveillance et le système de contrôle de tir proposait par Naval Group est fourni par le britannique BAE Systems, et donc pour des raisons de facilités (maintenance, réparation, ...) je suppose que notre marine va opter pour les systèmes de Thales !?

Et pour ce qui est de l'arment principal du MCMV, le choix de Naval Group est encore un produit de BAE Systems, c'est le canon naval de 40mm BAE Systems / Bofors 40 Mk4 :



Ça je pense que c'est un bon choix, du 40mm ça fait quand même plus sérieux que du 20mm Smilie 05

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyLun 9 Déc 2019 - 14:37

Alors, si notre marine choisi le radar 4D de surveillance "air & surface" NS50 pour les nouveaux navires MCM, ils pourront suivre tout ce qui vole et/ou navigue dans un rayon de 180 km tete marin

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Mmppo211

Ce qui donne comme zone couverte par le radar :

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Mmppo210

lire un article sur le radar NS50 sur opex360.com/thales-presente-un-nouveau-radar-4d-a-antenne-active-pour-les-petites-plateformes-navales

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 44385
Age : 52
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 EmptyMer 11 Déc 2019 - 10:54

Les journées de contact ABNL MCM 2019 viennent de commencer...

https://twitter.com/CdE_MD/status/1204695698509357056

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: