www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  ALLEMAGNE - SEEADLER Bouton10  ALLEMAGNE - SEEADLER Goog_l10  
-59%
Le deal à ne pas rater :
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie rechargeable)
6.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 ALLEMAGNE - SEEADLER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didgil
Enseigne de vaisseau
Enseigne de vaisseau
didgil

Nombre de messages : 504
Age : 58
Localisation : Mons
Date d'inscription : 10/03/2009

ALLEMAGNE - SEEADLER Empty
MessageSujet: ALLEMAGNE - SEEADLER   ALLEMAGNE - SEEADLER EmptyMer 22 Aoû 2012 - 21:06

Le Seeadler est un trois-mâts carré en acier, construit en 1888 à Glasgow, armé pour la compagnie Harris-Irby Cotton Company à Boston. Il naviguait sous le nom de Pass of Balmaha.
Il fut capturé en 1916 par un U-boot allemand. En 1916, les Alliés exerçaient un blocus naval sur l'Allemagne. Les navires raiders qui arrivaient à forcer le blocus manquaient de bases outremer pour se réapprovisionner, notamment en charbon. D'où l'idée d'utiliser un voilier qui n'aurait pas ce besoin.
Il fut transformé à Bremerhaven en navire corsaire, équipé d'un moteur auxiliaire de 1 000 ch et de locaux pour l'équipage, mais aussi pour héberger des prisonniers.
Il reçut aussi deux canons de 105 mm camouflés, deux mitrailleuses lourdes et des fusils, tout en lui conservant un aspect extérieur inoffensif. Dans la pratique, il n'eut que rarement à les utiliser.
Son commandant, le comte Felix von Luckner descendait d'une longue lignée d'officiers prussiens, mais il était le premier dans la marine. Il renomma le voilier « l'aigle des mers », en allemand Seeadler, il est devenu sans doute le dernier voilier corsaire recensé à ce jour. L'équipage se composait de marins aguerris et motivés.
Il prit la mer le 21 décembre 1916 sous l'apparence d'un transport de bois norvégien Irma. Il réussit à franchir le blocus britannique malgré l'inspection du croiseur anglais HMS Avenge, car l'équipage avait été choisi notamment pour sa capacité à parler le norvégien. Une fois dans l'Atlantique, il endossa ses couleurs allemandes et monta ses canons.
Sous le camouflage d'un navire de commerce, il adoptait, selon les circonstances, l'apparence d'un navire norvégien, britannique ou américain afin de mieux tromper ses ennemis jusqu'au moment fatidique. Pour attirer ses proies, il simulait aussi un incendie ou demandait le temps chronométrique. Il commença par patrouiller dans la zone des alizés fréquentée par beaucoup de voiliers en coulant les bateaux rencontrés. Puis il descendit vers l'Atlantique sud et mit 3 semaines et demi à franchir le cap Horn.
Pour se ravitailler et permettre à l'équipage de reprendre des forces, il jeta l'ancre dans le lagon de l'atoll de Mopelia (dans l'ouest de la Polynésie) le 29 juillet 1917. Il fit naufrage accidentellement le 2 août 1917 mais sans faire de victime : surpris par une grosse vague, le voilier chassa sur son ancre et sa quille se brisa sur le récif du lagon. Irrécupérable, il fut dépouillé de ce qui pouvait l'être et Von Luckner fit mettre le feu à l'épave.
Luckner et cinq volontaires embarquèrent sur le canot du voilier et réussirent à rallier les îles Fidji où ils furent capturés et transférés en Nouvelle-Zélande. Le 17 décembre 1917, ils réussirent à s'évader et à s'emparer d'un canot. Quatre jours plus tard, ils prirent à l'abordage un voilier. Mais ils furent bombardés par le croiseur auxiliaire anglais Iris et durent se rendre. Ils ne rentrèrent en Allemagne qu'après l'armistice en juillet 1919.
L'équipage resté à Mopelia s'empara du schooner français de 126 tonnes le Lutèce le 5 septembre 1917. Les hommes rejoignirent l'île de Pâques le 4 octobre 1917 où ils furent internés par les autorités chiliennes. Ils furent rapatriés début 1920.
Source WIKIPEDIA
Revenir en haut Aller en bas
didgil
Enseigne de vaisseau
Enseigne de vaisseau
didgil

Nombre de messages : 504
Age : 58
Localisation : Mons
Date d'inscription : 10/03/2009

ALLEMAGNE - SEEADLER Empty
MessageSujet: Re: ALLEMAGNE - SEEADLER   ALLEMAGNE - SEEADLER EmptyMer 22 Aoû 2012 - 21:11

ALLEMAGNE - SEEADLER Steel_10

ALLEMAGNE - SEEADLER Pass_o10
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 7318
Age : 67
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

ALLEMAGNE - SEEADLER Empty
MessageSujet: Félix Comte von Luckner   ALLEMAGNE - SEEADLER EmptyMar 19 Avr 2022 - 8:39

bonjour a tous
(Voir aussi dans la rubrique pirates et corsaires article complet)

Né le 9 juin 1881 - Dresde (DE)
Décédé le 13 avril 1966 - Malmö (SE)
84 ans
1 enfant / 2 mariages
ALLEMAGNE - SEEADLER Luckne10


Felix Von Luckner a mené une vie très intéressante.

C'était un enfant de l'aristocratie qui s'est enfui en mer.

Il a combattu dans la plus grande bataille navale de la Première Guerre mondiale.

Il a commandé le dernier voilier à gréement carré jamais utilisé au combat.

Il a navigué trois mille kilomètres à travers le Pacifique dans un canot de sauvetage.

Il a à lui seul sauvé sa ville natale de la destruction pendant la Seconde Guerre mondiale.

Et il a frappé un membre de la Gestapo en plein visage.

en savoir un peut plus sur l’après guerre de 14-18

Vie privée
Luckner s'est marié deux fois. Il épousa Petra Schultz de Hambourg, avec qui il eut une fille, Inge-Maria, née en 1913. Ils divorcèrent en 1914. Le 24 septembre 1924, il épousa Ingeborg Engeström à Malmö, en Suède.

La vie d'après-guerre
Le 12 mai 1921, Luckner devient franc-maçon de la Loge Zur goldenen Kugel ( Große Landesloge von Deutschland ) à Hambourg. Il a écrit un livre sur ses aventures de guerre qui est devenu un best-seller en Allemagne, et un livre sur lui par Lowell Thomas a répandu sa renommée plus largement.

En 1926, Luckner a levé des fonds pour acheter un voilier qu'il a appelé le Vaterlandet il partit pour une mission de bonne volonté autour du monde, quittant Brême le 19 septembre et arrivant à New York le 22 octobre 1926. Conférencier divertissant, il était largement admiré pour son sens marin et pour avoir mené sa guerre avec une perte aussi minime de la vie. Cela lui a ouvert de nombreuses portes aux États-Unis, où il a parlé à des centaines de reprises à travers le pays, à la fois en allemand et plus tard, de plus en plus, en anglais. Il a gagné le soutien de nombreuses personnes notables, y compris des diplomates, des politiciens et même certains membres de la Légion américaine. Henry Ford a offert à Luckner une automobile et la ville de San Francisco en a fait un citoyen d'honneur. Le président américain Calvin Coolidge voulait le rencontrer, mais Luckner a refusé à la demande de son gouvernement. Sentant que sa "mission de bonne volonté", comme il l'appelait dans son récit de voyage,Seeteufel erobert Amerika ("Sea-diable conquiert l'Amérique"), ne pouvait ni avoir plus de succès ailleurs, ni être financièrement soutenu par les revenus d'un orateur, aussi populaire et réussi soit-il; il retourna en Allemagne, où il arriva le 19 avril 1928.

Luckner était un visiteur fréquent de la maison Heydrich à Halle, où ses récits des aventures de Seeadler ont inspiré un jeune Reinhard Heydrich à rejoindre la Reichsmarine de l'entre-deux-guerres . En 1937 et 1938, Luckner et sa femme entreprennent un tour du monde sur son yacht Seeteufel, et ils ont été accueillis en Nouvelle-Zélande et en Australie, bien que certains le considéraient comme un apologiste du régime nazi. Lors de leur visite dans le Queensland, en Australie, les Luckner ont été fêtés par la presse et le public. Le bureau de Brisbane du Commonwealth Investigation Branch (CIB), a maintenu une surveillance des Luckner lors de leur visite, l'inspecteur en charge du CIB à Brisbane, Bob Wake, assistant à un gala organisé en l'honneur du couple allemand. Le menu du gala était décoré d'une croix gammée. La CIB a tenu des registres détaillés de tous leurs contacts, et lorsque l'Australie a déclaré la guerre à l'Allemagne, nombre de ces contacts ont été arrêtés et internés.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Adolf Hitler a essayé d'utiliser Luckner à des fins de propagande, bien qu'en tant que franc-maçon, Luckner ne faisait pas partie de l'un des groupes de personnes favorisés par les nazis. Luckner a refusé de renoncer à son appartenance aux francs-maçons et aux diverses citoyennetés honorifiques accordées aux États-Unis, et par conséquent, il a souffert du gel de son compte bancaire. En 1943, il sauve la vie d'une femme juive, Rose Janson, à qui il fournit un passeport trouvé sur un site de bombardement, et qui parvient ensuite à s'enfuir aux États-Unis via un pays neutre. À la fin de la guerre, le maire de Halle, où il vivait, a demandé à Luckner de négocier la reddition de la ville aux forces américaines qui approchaient, ce qu'il a fait, bien qu'il ne soit pas retourné dans la ville après avoir entendu que les nazis l'avaient condamné. à mort.

Luckner avait une grande force physique et était connu pour sa capacité à plier des pièces de monnaie entre le pouce, l'index et le majeur de sa main droite et à déchirer des annuaires téléphoniques (le plus épais étant celui de New York), à mains nues. A l'occasion de sa visite en Australie en 1938, le Sydney Labour Daily publie une caricature montrant le Kaiser Wilhelm déchirant le pacte belge de neutralité, Adolf Hitler déchirant un autre accord et Luckner déchirant un annuaire, avec la légende "Ils ont tous la Habitude".

Luckner était un signataire d'autographes prolifique, et ses autographes originaux apparaissent fréquemment dans les ventes aux enchères et les ventes immobilières.

Après la Seconde Guerre mondiale, Luckner a déménagé en Suède, où il a vécu à Malmö avec sa deuxième épouse suédoise Ingeborg Engeström jusqu'à sa mort à Malmö à l'âge de 84 ans en 1966. Cependant, son corps a été renvoyé en Allemagne et a été enterré dans le Main Cimetière Ohlsdorf, Hambourg.
ALLEMAGNE - SEEADLER Images69
ALLEMAGNE - SEEADLER Luckne10

En écrivant
Luckner a écrit l'introduction du livre d'Alfred von Niezychowski The Cruise of the Kronprinz Wilhelm , 1928, publié par Doubleday & Company, sur son temps sur le croiseur auxiliaire Kronprinz Wilhelm .

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 9192
Age : 79
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

ALLEMAGNE - SEEADLER Empty
MessageSujet: Re: ALLEMAGNE - SEEADLER   ALLEMAGNE - SEEADLER EmptyMer 20 Avr 2022 - 9:58

super

Bonjour et merci, les amis.
Très intéressant, tout cela.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




ALLEMAGNE - SEEADLER Empty
MessageSujet: Re: ALLEMAGNE - SEEADLER   ALLEMAGNE - SEEADLER Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLEMAGNE - SEEADLER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALLEMAGNE - POSEN
» ALLEMAGNE - UBOOT UC 1
» ALLEMAGNE - THURINGEN
» ALLEMAGNE - UBOOT U9
» ALLEMAGNE - WETTIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1914 - 18-
Sauter vers: