Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Bouton10  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Goog_l10  

Partagez
 

 Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41 ... 53 ... 66  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4506
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyDim 14 Oct 2018 - 16:08

Bonjour ami "Schreck" ; bonjour tous les amis.

Le moins que l'on puisse dire ; c'est que cette affaire aura fait couler beaucoup d'encre et de salive.
Mais, ce n'est pas fini ; les enjeux sont trop importants, pour que l'on en reste là.
Alors, encore une fois ; il est urgent d'attendre...
Cordialement.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyLun 15 Oct 2018 - 13:14

Citation :
Sea Naval Solutions.be

Sea Naval Solutions est un consortium composé de 4 entreprises, Engine Deck Repair – Thales Belgique - Chantier d'Atlantique & Socarenam, créé en 2018 dans le but précis d'offrir la solution la plus adaptée au projet MCM des marines belge et néerlandaise. Chacune apporte son expertise et ses compétences, faisant de SNS (Sea Naval Solutions.be) le meilleur candidat pour ce projet innovant.

interview du directeur de Thales Belgique

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyLun 15 Oct 2018 - 14:38

Le système de drones anti-mines de Thales expliqué :

https://twitter.com/LEXPRESS/status/1014229707385122816

Citation :
En mer, les drones contre-attaquent (03/07/2018)

En surface ou sous l'eau, ils vont envahir les mers. Après les avions sans pilote, voici venue l'ère des navires sans marin.

A quai dans le port de Brest, il ressemble à un vulgaire navire de plaisance. Une dizaine de mètres de long, une coque en matériaux composites, un pont dégagé et une étrave à peine saillante. Pas vraiment l'image d'un fier navire ! En Bretagne, on le qualifierait de "pêche-promenade". Pourtant, ce modeste bâtiment de surface pourrait représenter l'avenir de la Marine nationale. Nom de code : USV, pour Unmanned Surface Vehicle. Une embarcation autonome et sans pilote, qui devrait effectuer ses premiers essais dans la rade de Brest d'ici à quelques semaines. Après les voitures sans conducteur, les avions sans pilote, l'ère des bateaux sans marin semble sur le point d'advenir.

Ecoutez Bruno D. Cot nous parler de ces drones plein d'avenir, qui ont abandonné le ciel pour l'eau - mais pas les militaires :


"Ces quinze dernières années, le domaine des drones aériens a connu un rapide développement, explique Alexis Morel, le directeur de la branche sous-marine de Thales. Les Etats-Unis ou Israël sont devenus des champions dans cette catégorie lorsque l'Europe n'a pas su faire émerger de concept. Aujourd'hui, à nous de ne pas manquer le virage des drones sous-marins." Parce que les besoins sont là.  

Dans le domaine civil, les véhicules sous-marins autonomes (AUV) se multiplient. Ici, pour des expéditions scientifiques ou archéologiques afin de couvrir de vastes zones - l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) a, par exemple, chargé ECA Group de concevoir un engin capable d'atteindre une profondeur de 6 000 mètres afin de cartographier le plancher océanien ; là, pour le secteur offshore, où les AUV servent depuis des décennies à trouver de nouveaux champs d'exploitation, mais aussi à faciliter les travaux d'inspection et de maintenance des installations comme les pipelines ou les câbles de télécommunications. "L'homme peut difficilement accéder à des profondeurs supérieures à 1 000 mètres, si bien que les engins sous-marins sont utilisés quotidiennement dans le domaine pétrolier", souligne Guénaël Guillerme, le directeur général d'ECA Group. Avant de préciser : "Longtemps, nous disposions de robots télé-opérés via un câble mais, depuis cinq à dix ans, au fur et à mesure qu'on retire leur 'laisse' et qu'ils deviennent plus autonomes, le terme de drone s'impose."

Mais la "dronisation" des mers passera avant tout par la mise au point d'outils sophistiqués pour des applications militaires. Le "monde du silence" tel que le commandant Cousteau l'a décrit est un univers où tout s'écoute, s'épie, se scrute, le plus discrètement possible. "L'emploi des drones s'intégrera aux missions qui incombent à la chasse aux mines à savoir la défense de notre littoral et de nos ports d'une part et la capacité à se projeter d'autre part, pour assurer la liberté de mouvement de nos unités sur un théâtre d'opérations maritimes", détaille le capitaine de vaisseau Bertrand Dumoulin, le chef du Service d'informations et de relations publiques de la Marine (Sirpa).  

Ainsi, lorsqu'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) part en mission depuis sa base de l'Ile-Longue, la rade de Brest (Finistère) peut être ratissée au peigne fin à la recherche d'un engin explosif. De même selon certaines sources, durant le conflit libyen en 2012 lors du déploiement de notre groupe aéronaval, ce type de danger aurait été plusieurs fois "neutralisé" par les militaires. La guerre des mines, loin d'être un combat d'arrière-garde - il en resterait encore 300 000 issues de la Seconde Guerre mondiale -, demeure cruciale pour les armées. "Peu coûteux et faciles à concevoir, ces redoutables matériels explosifs restent d'actualité et sont souvent appelés "l'arme du pauvre", explique le capitaine de vaisseau Laurent Sudrat, de l'état-major de la Marine. En effet quelques mines rudimentaires suffisent pour bloquer un port ou un détroit et pourraient être employées par une organisation terroriste dans le cadre de conflits asymétriques."

Ainsi, en 2017, les Etats-Unis ont publié un avertissement sur la possible présence de mines au large des côtes ouest du Yémen : en mars, un navire avait été touché dans le port de Moka, entraînant la mort de deux gardes-côtes. "Mais des nouveaux types de mines, discrètes et sophistiquées, sont également développées par les puissances militaires de premier rang, et cette menace doit aussi être prise en compte", ajoute Laurent Sudrat.  

Même si les chiffres restent difficiles à confirmer, ces grandes puissances disposent d'arsenaux modernes : à elle seule, la Chine compterait de 50 000 à 100 000 mines de 30 types différents ! La France, de son côté, possède une expertise reconnue dans le domaine de la lutte antimines, notamment en termes de radars et de sonars. Avec la Grande-Bretagne, elle développe le programme futuriste Maritime Mine Counter Measures (MMCM). Objectif : mettre en place un système de drones afin d'éloigner les hommes des zones de danger pour détecter, identifier et neutraliser les mines.

Concrètement, la première composante du système est un drone sous-marin chargé d'explorer les fonds. Développé par ECA Group et baptisé "A-27", il peut être mis à l'eau depuis un navire classique. "Totalement autonome, il est rapide, précis, stable et peut opérer à grande profondeur", détaille Guénaël Guillerme. Deuxième élément, le fameux USV de surface. Lui aussi pourra être mis en oeuvre depuis une "embarcation mère". L'engin de 18 tonnes naviguera seul, à une vitesse de 20 noeuds et sur une distance allant jusqu'à 200 milles nautiques (370 kilomètres). "L'autonomie de navigation et le rayon d'action sont des impératifs si l'on souhaite disposer d'un outil performant", explique Bruno Quellec, responsable technique chez Thales.

Une fois parvenu sur zone, ce bateau de support peut mettre à l'eau un sonar remorqué (T-SAM) qui, comme le A-27, cartographiera les lieux. "Les deux appareils ont la même finalité mais sont complémentaires selon la profondeur et la force du courant", précise le capitaine de corvette Augustin Blanchet, spécialiste des systèmes de drones de guerre à l'état-major de la Marine. Une fois réapparu à la surface, le sonar remorqué, qui ressemble à une longue torpille dotée de grosses moustaches (des ailerons garantissant sa stabilité), verra ses données récupérées. "Sous l'eau, il est très compliqué de mettre au point un système de communication qui nous permettrait de faire de l'analyse en direct", précise Véronique Guégan, directrice technique des activités de systèmes de lutte sous la mer de Thales, sur le site de Brest. Les informations ainsi collectées grâce à une antenne acoustique sont alors renvoyées sur terre, où des marins les exploitent grâce à un logiciel de reconnaissance des mines baptisé Practis.

"Automatiquement, il émet une alerte dès qu'il détecte un objet, explique Véronique Guégan. Grâce à la résolution fine du sonar d'environ 10 centimètres, on peut alors le scruter sous plusieurs angles avant de l'identifier." Une fois la mine ciblée, le drone de surface déploie, avec une rampe et toujours de façon autonome, la dernière composante du système MMCM, un robot démineur(ROV). Conçu par l'industriel Saab, celui-ci se dirige vers la mine, y dépose délicatement une charge, s'éloigne et déclenche cette dernière, qui la fera exploser. "A chaque étape, même à distance, nous pouvons toujours reprendre la main, conclut Alexis Morel. Comme les drones de combat n'ont pas supplanté les avions de chasse, les drones sous-marins ne feront pas disparaître les chasseurs de mines." Mais, à long terme, comment ne pas imaginer une armada d'engins sous-marins, naviguant de conserve, communiquant entre eux et dotés de toujours plus d'intelligence artificielle ? Le monde du silence sera plus encombré et les marins moins nombreux.

Source : lexpress.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
bobo
Enseigne de vaisseau
Enseigne de vaisseau
bobo

Nombre de messages : 521
Age : 53
Localisation : Ciney
Date d'inscription : 14/08/2010

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyLun 15 Oct 2018 - 15:15

@Bosco a écrit:
Bobo, le chantier de Beez construit des bateaux jusque 110 m

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Beez10

oui ,
je le sais ,
je passe souvent par devant cette société

mais bon mon cher Bosco je pense que la formation de la coque est différente entre celle d'un lac , fleuve que celle d'une mer
stabilité , la force des vague etc...(épaisseur , roulis tangage pour rappel il suffit bien simplement de nous remémorer le A963Stern
je sais que l'on était bien bercé par une mer d'huile au changement de courant entre-autre...
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyLun 15 Oct 2018 - 17:48

https://twitter.com/LeTelegramme/status/1035531257583738881

Avec les nouveaux navires MCM, la chasse aux mines sera automatisée ! Le travail des opérateurs sur le bateau-mère sera surtout de surveiller que le drone (USV avec son sonar remorqué) suit correctement à la bonne vitesse le circuit prévu. Et dès que le drone détecte quelque chose il émet une alerte pour prévenir l'opérateur, ensuite le logiciel de reconnaissance des mines appelé "Practis" classifie l'objet détecté, et si il s'agit d'un objet sérieux, le second USV est appelé sur place pour venir examiner l'objet à l'aide d'un ROV équipé de caméra, l'opérateur reçoit alors en temps réel les images du ROV, et si c'est bien une une mine, le ROV largue une charge explosive à proximité de la mine pour la neutraliser.

Si vous êtes intéressés par le sujet de la "reconnaissance automatique des mines" voici le lien d'une thèse universitaire :

---> Amélioration des techniques de reconnaissance automatique de mines marines par analyse de l’écho à partir d’images sonar haute résolution

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
r1bjl
Amiral
Amiral
r1bjl

Nombre de messages : 2783
Age : 67
Localisation : aiseau-presles
Date d'inscription : 24/01/2010

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyLun 15 Oct 2018 - 20:33

Bonsoir,

Pour info, des navires construits à Beez naviguent en mer! j'en ai vu à Venise(je crois qu'il s'agissait du Michel Angelo), je vais vérifier avec mes photos, et ce navire a été construit à Beez et les finitions faites en France! Donc ils peuvent construire des navires capables de naviguer en mer! Maintenant de là à effectuer une traversée de l'Atlantique ou des missions en haute mer il y a une marge quand-même.
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyLun 15 Oct 2018 - 21:18

Le site web du consortium Sea Naval Solutions est réactivé :

---> http://seanavalsolutions.be/

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 9:59

Le gros problème pour le chantier de Beez c'est que comme il est loin dans les terres, leur construction pour aller ensuite vers la mer doivent passer sous beaucoup de ponts ! Sur la vidéo ci-dessous on voit le MS Miguel Torga après avoir quitté le chantier de Beez passer (de justesse) sous le pont de Sclayn :


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
shrek
Amiral de division
Amiral de division
shrek

Nombre de messages : 1313
Age : 54
Localisation : Dinant
Date d'inscription : 19/11/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 10:26

Ils ont apparemment 4 chantiers, dont 1 à Liège...et de ce fait pas trop loin du canal Albert et de l'accès vers la mer.

Sur leur site ils notent : Nous avons construit, en sous-traitance, des sections de coques de navires de mer, pour le compte de Dredging International, Jan De Nul.

leur site : https://www.meusam.com/fr/sites-dexploitation/4-chantiers-navals/
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 10:45

Oui, mais ils indiquent aussi le tonnage maxi et là (même si on ne connait pas le cahier des charges) avec 1.200 t maxi ça risque d'être un peu court indecis

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Dptgnj13

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 11:16

Citation :
Sea Naval Solutions.be

Sea Naval Solutions est un consortium composé de 4 entreprises, Engine Deck Repair – Thales Belgique - Chantier d'Atlantique & Socarenam, créé en 2018 dans le but précis d'offrir la solution la plus adaptée au projet MCM des marines belge et néerlandaise. Chacune apporte son expertise et ses compétences, faisant de SNS (Sea Naval Solutions.be) le meilleur candidat pour ce projet innovant.

interview du CEO de Engine Deck Repair

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 11:22

Pour le pdg de EDR, il dit que son chantier anversois est le seul en Belgique à pouvoir coopérer à la construction des 12 navires MCM, évidemment il plaide pour sa chapelle mais quand on voit les noms avec qui il s'est allié (Chantiers de l'Atlantique, Socarenam et Thales), c'est du sérieux !

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
maurice
Vice-amiral
Vice-amiral
maurice

Nombre de messages : 1686
Age : 65
Localisation : Welkenraedt (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 17:36



Les chantiers de Beez ont également construit LA BELLE DE L'ADRIATIQUE et la BELLE DE CADIZ qui sont repris dans la liste des navires de mer belges.
Revenir en haut Aller en bas
maurice
Vice-amiral
Vice-amiral
maurice

Nombre de messages : 1686
Age : 65
Localisation : Welkenraedt (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 17:46

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 La_bel11


Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 La_bel12

LA BELLE DE L'ADRIATIQUE à Sibenik en 2018
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42676
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 EmptyMar 16 Oct 2018 - 18:08

@maurice a écrit:
Les chantiers de Beez ont également construit LA BELLE DE L'ADRIATIQUE et la BELLE DE CADIZ qui sont repris dans la liste des navires de mer belges.

Salut Maurice,

Oui  et c'est le même type de bateau à fond plat que celui de la vidéo avec le passage sous le pont, et ils sont repris sur marinetrafic :

- LA BELLE DE CADIX
- LA BELLE DE L'ADRIATIQUE

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Dptgnj13

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1) - Page 40 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 66Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41 ... 53 ... 66  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: