Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Bouton10  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Goog_l10  

Partagez
 

 Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyMar 9 Avr 2019 - 19:14

@le Baron a écrit:
Le site EDR s'appelait Mercantile Marine Drydocks dans les années 80. J'y suis resté deux mois en 1985, avec la Godasse et ses réducteurs en carafe...

Tout a fait, j'y suis allé aussi avec le Westdiep durant 1 mois en 86 ou 87...

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
le Baron
Amiral de division
Amiral de division
le Baron

Nombre de messages : 1423
Age : 54
Localisation : Liège (Bel)
Date d'inscription : 17/08/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyMar 9 Avr 2019 - 19:43

Avec le réfectoire du chantier où on mangeait très bien, et le "Speck & Eiers" pas très loin...
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyMar 9 Avr 2019 - 20:46

Et voici une photo satellite Smilie 29 du GODETIA chez EDR (Engine Deck Repair) à Anvers, le Godetia est à quai dans un dock après être sorti de la cales sèche juste à coté :

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 2565_r13

Comme on peut le voir EDR est bien équipé, ils disposent de 6 cales sèches dont deux de presque 300 mètres !

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 648_m10

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Itxaso 64
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
Itxaso 64

Nombre de messages : 652
Age : 65
Localisation : Bayonne (Fra)
Date d'inscription : 10/07/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyMer 10 Avr 2019 - 16:57

Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyJeu 11 Avr 2019 - 14:48

https://twitter.com/MeretMarine/status/1115834712059199489

Citation :
Guerre des mines belgo-néerlandaise : EDR à l’origine du recours (10.04.2019)

On en sait désormais un peu plus sur la procédure initiée contre l’attribution à Naval Group et ECA, réunis au sein du consortium Belgium Naval & Robotics (BNR), du marché des 12 nouveaux bâtiments de guerre des mines destinés à la Belgique et aux Pays-Bas. Ce recours a été introduit auprès du Conseil d’Etat belge par le chantier Engine Deck Repair (EDR) d’Anvers. C’est ce qu’a confirmé le ministère belge de la Défense à nos confrères de l’agence de presse Belga.

EDR fait partie du consortium franco-belge Sea Naval Solutions, comprenant également les Chantiers de l'Atlantique, Socarenam et Thales. Spécialement créé pour concourir au programme de renouvellement des moyens de guerre des mines belgo-néerlandais, SNS faisait partie des trois finalistes en compétition, le troisième étant le groupe néerlandais Damen.

Bien que SNS a fait pendant des semaines figure de favori, c'est donc BNR qui a été désigné vainqueur le 15 mars par la Belgique, en charge de piloter ce programme binational (les pays-bas gèrent pour leur part le renouvellement des frégates belgo-néerlandaises du type M). Une décision qui est donc contestée par EDR, ce dernier ayant déposé la semaine dernière une requête en suspension auprès du Conseil d’État.

Les autres membres du consortium Sea Naval Solutions ne sont en revanche pas associés à ce recours, ont indiqué à Belga les autorités belges. Ce qui n'est pas étonnant. Alors que le constructeur boulonnais Socarenam n'est pas connu pour être procédurier, une telle manœuvre serait délicate pour Saint-Nazaire. Dans un contexte très particulier sur le plan national, les Chantiers de l'Atlantique préfèrent sans doute s'incliner après une ultime bataille contre Naval Group sur le marché de la construction neuve militaire. D'autant que Naval Group est entré à leur capital l'été dernier (à hauteur de 11,7%) et, s'il n'avait pu torpiller le projet de SNS puisque celui-ci était déjà trop engagé, il est maintenant bien installé. Alors que le renouvellement du mandat de la direction nazairienne se profile, le ministère français des armées, même s'il soutenait initialement la candidature de SNS en Belgique, ne peut désormais politiquement appuyer une procédure qui raviverait une fratricide entre français en territoire étranger. Cela ferait très mauvais genre en pleine campagne des européennes et risquerait d'agacer fortement les belges comme les néerlandais, avec la possibilité de voir ceux-ci se tourner finalement vers Damen.

En partie pour les mêmes raisons politiques, Thales semble donc avoir lui-aussi renoncé à s'engager sur la voie du recours. Cela, même si les relations entre l’électronicien et Naval Group, dont il est actionnaire à 35%, paraissent de plus en plus compliquées, comme en témoigne le choix de Thales de s'engager en Belgique non pas avec l'ex-DCNS, mais aux cotés de ses concurrents. Et ce n'est pas le projet de rapprochement entre Naval Group et Fincantieri qui va arranger les choses, eu égard aux craintes de Thales de voir Leonardo accroitre significativement, par le truchement de cette alliance franco-italienne, sa position sur le marché des radars navals.

Alors que le groupe néerlandais Damen, de manière assez surprenante, n'a pas réagi, peut-être du fait qu'il conduit déjà le programme des futures frégates belgo-néerlandaises et qu'y ajouter la guerre des mines serait sans doute de trop vis-à-vis de la Belgique, ne restait donc qu'EDR à avoir les coudées franches pour attaquer l'attribution du marché à Belgium Naval & Robotics. Il faut dire que le chantier anversois s'est beaucoup investi dans cette compétition et attendait du programme de fortes retombées, dont le développement d'une nouvelle capacité de construction navale, son activité étant jusqu'ici concentrée sur la réparation de navires. Dans le montage industriel de Sea Naval Solutions, c'est EDR qui devait réaliser une grande partie de l'armement des coques, produire leurs superstructures et assurer l'entretien des bâtiments une fois ceux-ci en service. De plus, Engine Deck Repair n'est pas soumis aux contraintes évoquées précédemment et avec lesquelles doivent composer les autres membres de SNS. Le chantier d'Anvers a en effet une parfaite liberté d'action puisque son actionnaire majoritaire n'est autre que le groupe suisse Mediteranean Shipping Company (MSC), l'un des géants mondiaux du transport maritime conteneurisé et, aussi, l'un des principaux clients des Chantiers de l'Atlantique via son activité dans la croisière. Si une intervention nazairienne en sous-main, par le biais de MSC, parait fort peu probable, on ne peu en revanche exclure que l'armateur a de son propre chef saisi l'occasion de donner un beau coup de menton. On se souvient en effet que MSC s'est vivement opposé à la reprise de Saint-Nazaire par Fincantieri, ce dernier ayant bénéficié des manœuvres de Naval Group en faveur de ce rapprochement, politiquement lié par le gouvernement français au projet d'alliance franco-italien dans le domaine naval militaire.

Quoi qu'il en soit, le Conseil d’État belge va maintenant traiter le recours d'EDR. La haute juridiction a trois semaines pour recevoir la requête et encore deux semaines supplémentaires environ pour prendre sa décision. De celle-ci dépend l'entrée en vigueur ou non du contrat signé avec Belgium Naval & Robotics, qui n'a à ce stade pas été notifié et ne le sera pas avant la fin de la procédure initiée par EDR. La conclusion de cette affaire devrait être connue au cours de la seconde quinzaine du mois de mai.

Source : meretmarine.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyJeu 11 Avr 2019 - 17:45

Un projet innovant et (r)évolutionnaire. Présentation du remplacement des navires de lutte contre les mines dans la salle Bassingracht, présenté par des collègues de la marine néerlandaise et belge. Nouveaux navires avec la boîte à outils correspondante adaptée au spectre de violence le plus élevé. Belle participation.

https://twitter.com/CdE_MD/status/1116321014693224449

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
vince01
Quartier-maître
Quartier-maître


Nombre de messages : 38
Age : 39
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 16/01/2018

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyVen 12 Avr 2019 - 7:36

Donc un briefing à été donné…..il doit y avoir une trace quelque part……………….
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyLun 15 Avr 2019 - 8:54

Bonjour à tous,

l'audience du recours de EDR devant le Conseil d'État se tiendra le 24 avril à 10h30 :

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Be_0r210

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptySam 4 Mai 2019 - 0:47

https://twitter.com/MeretMarine/status/1124391360688205824

Citation :
Guerre des mines belgo-néerlandaise : le recours d’EDR rejeté (3.05.2019)

Le Conseil d'État belge a rejeté la demande de suspension introduite par le chantier Engine Deck Repair (EDR) d’Anvers contre l’attribution du programme de renouvellement des moyens de guerre des mines de la Belgique et des Pays-Bas au consortium Belgium Naval & Robotics (BNR). Constitué par les sociétés françaises Naval Group et ECA Group, ce dernier avait été choisi le 15 mars par le gouvernement belge, en charge de piloter ce programme pour les deux pays. « Cette décision lève l'avant-dernier obstacle à la signature du contrat, attendue dans les prochaines semaines, après le feu vert définitif que doit encore donner la deuxième Chambre (chambre basse du parlement néerlandais) - en principe dans deux semaines - pour ratifier l'accord simultané donné par les deux gouvernements à cet important achat », indique l’agence de presse Belga.

Détenu majoritairement par l’armateur suisse Mediterranean Shipping Company, EDR était pour mémoire allié aux Chantiers de l’Atlantique, à Socarenam et à Thales au sein du consortium Sea Naval Solutions, également en lice pour le programme de guerre des mines belgo-néerlandais. Les autres membres de ce consortium ne l’avaient pas suivi dans son recours contre l’attribution du marché à Belgium Naval & Robotics.

Après l’ultime feu vert du parlement néerlandais, le contrat devrait être notifié fin mai. D’une valeur de plus de 2 milliards d’euros, il porte pour mémoire sur la construction de 12 nouveaux navires (6 pour chaque pays) de d’environ 80 mètres et 3000 tonnes de déplacement mettant en œuvre des systèmes de drones conçus pour la détection, l’identification et la neutralisation de mines.

Les bâtiments seront réalisés par les chantiers Piriou et Kership de Concarneau et Lorient, avec des livraisons prévues entre 2023 et 2030. Une quarantaine de sociétés belges seront également impliquées dans le programme, dont le chantier Flanders Ship Repair, qui assurera notamment le maintien en condition opérationnelle des futurs unités. Une usine implantée à Zeebrugge produira par ailleurs les drones conçus par ECA et qui équiperont les bâtiments belges et néerlandais.

Ces bateaux succèderont aux chasseurs de mines tripartites conçus dans les années 80 en coopération entre la Belgique, les Pays-Bas et la France. Cette dernière prévoit également de remplacer ses CMT par quatre à six bateaux-mères mettant en oeuvre des systèmes robotisés. Mais le ministère des Armées penchait plus pour l'offre présentée par Sea Naval Solutions, qui intègre le concept de drones développé par Thales dans le cadre du programme franco-britannique MMCM. Des outils qui, en l'état, ne pourraient pas être mis en oeuvre par le modèle retenu par la Belgique. Il faudrait donc, pour que cela soit possible, modifier le design de BNR, à moins que la France choisisse un autre type de bateau-mère. Alors que le système MMCM doit être qualifié en 2020, la définition des futures plateformes françaises être conduite cette année en vue d'une commande d'ici l'année prochaine et une livraison des deux premiers bâtiments à la Marine nationale entre 2023 et 2025.

Source : meretmarine.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptySam 4 Mai 2019 - 17:18

Bonjour à tous,

Pour voir les explications (en néerlandais) de la décision du Conseil d’État, cliquer sur : arrêt n° 244.315 du 30 avril 2019

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_1815

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyLun 6 Mai 2019 - 9:45

Le réparateur de navires anversois (EDR) pourrait introduire un nouveau recours devant le Conseil d’État !

https://twitter.com/FlowsInfo/status/1124278318461853696

traduction google de l'article :

Citation :
Engine Deck Repair étudie un nouveau recours contre le contrat des chasseurs de mines (3 mai 2019)

Le chantier naval anversois EDR étudie une nouvelle plainte contre le contrat des chasseurs de mines avec un concurrent. Une procédure d'urgence devant le Conseil d'État a échoué car la demande d'EDR n'avait pas été soumise par tout les partenaires du consortium.

Le chantier naval anversois Engine Deck Repair (EDR) a fait appel de la décision du gouvernement prise début avril de faire construire douze nouveaux chasseurs de mines et les équipements associés par le consortium franco-belge Belgium Naval & Robotics (photo). Il y avait trois candidats pour ce contrat commun pour les marines belge et néerlandaise. EDR a participé à l'appel d'offre dans le cadre du consortium "Sea Naval Solutions". Le troisième candidat était une combinaison belgo-néerlandaise autour de Damen.

Le 15 mars, le gouvernement a attribué le contrat à Belgium Naval & Robotics pour un montant d'investissement de 2,6 milliards d'euros. Ce consortium avait promis de générer une activité économique considérable en Belgique, notamment une nouvelle usine de drones à Zeebrugge et deux centres de recherche.

Aucune décision sur le fond

EDR a contesté cette décision avec une procédure d'urgence devant le Conseil d'État. Le motif peut être lu dans le texte du jugement: «Le demandeur observe que le dossier administratif déposé est incomplet et qu'un certain nombre de documents produits ont été déclarés à tort par le défendeur - totalement ou presque totalement - confidentiels. Elle demande le dépôt complet du dossier administratif et des "précisions" sur la confidentialité. "

Le mardi 30 avril, le Conseil d'État a déclaré la requête irrecevable pour des raisons de forme, sans faire de commentaire sur le fond de l'affaire. "La demande de suspension est irrecevable car elle a été introduite par un seul membre du consortium "Sea Naval Solutions" qui avait soumissionné", lit-on dans le communiqué de presse.

Pas encore définitif

Selon le magistrat de presse Wilfried Van Vaerenbergh, cela ne signifie pas nécessairement un feu vert définitif pour l'exécution du contrat attribué. «Il s'agissait d'une procédure de suspension traitée comme une procédure sommaire. Cependant, une autre décision sur le fond ne vient pas automatiquement. Il appartient maintenant au plaignant de demander la continuation. "

L'avocate Kathleen De hornois ne veut pas encore décider si son client EDR la laissera faire ou pas. «C'était une procédure d'urgence unique. D'autres réclamations peuvent être faites mais je ne peux pas encore fournir d'informations sur la position de mon client sur les prochaines étapes. "

Source : flows.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4521
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyLun 6 Mai 2019 - 10:42

Bonjour Olivier.

Tu avais raison ; on n'est pas encore sorti de cet imbroglio...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 6873
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyLun 6 Mai 2019 - 11:06

Je gratte mes cheveux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42683
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyLun 6 Mai 2019 - 11:11

@Xavier MONEL a écrit:
Bonjour Olivier.

Tu avais raison ; on n'est pas encore sorti de cet imbroglio...
Amitiés.

Xavier

Bonjour Xavier,

Je pense que cette fois c'est fini, le recours de EDR a été rejeté parce que EDR était le seul des quatre membres du consortium a déposer le recours, et les trois autres membres (Chantiers de l'Atlantique, Socarenam et Thales) ne vont certainement pas se joindre au nouveau recours de EDR parce que ce serait très mal vu à Paris ! Donc, si il y a un nouveau recours, il sera de nouveau rejeté jap

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4521
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 EmptyLun 6 Mai 2019 - 11:21

.../...

Acceptons-en l'augure...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: